• Mathelin, teinture, tissus, apprêts

SAVOIR-FAIRE



EPV - Entreprise du patrimoine vivant
Oeko-tex - Confiance textile

La teinture des étoffes est une activité humaine très ancienne. On estime qu'elle a pris une dimension industrielle, sous la forme d'artisanat, vers le 15eme siècle, dans le Nord de la France et en Région Rhône-Alpes, pour s'industrialiser réellement à partir du 18ème siècle.

Les procédés traditionnels utilisés dans nos productions sont la préparation des tissus cellulosiques au Foulard d'imprégnation, et leurs teintures au Foulard. Ces techniques sont dites « par emport de bain ». Les tissus effectuent un passage dans un bain, de préparation ou de teinture, qu'ils emportent littéralement avant d'être roulés sur un enroulage. Les processus chimiques se font au cours d'une période variable de rotation des enroulages : la station tournante. La teinture au Foulard est appelée « au large », le tissu étant teint à plat. La Préparation a pour but d'éliminer les produits utilisés par les filateurs ou les tisseurs, ou encore certains composants des fibres elles-mêmes, et rendre les tissus hydrophile pour permettre la fixation des colorants sur les fibres.

Le Tie & Dye par MAT : il s'agit d'une double teinture qui combine une première teinture traditionnelle du tissu au Foulard, suivie d'une sur-teinture utilisant une technique de teinture plus moderne : la teinture en Overflow (Jet).
Cette teinture Tie & Dye permet d'obtenir des effets de « Faux Uni », ou des effets « Vieilli », selon les différences de hauteurs de tons entre le coloris de fonds et le coloris de sur-teinture.


Ainsi traités, les tissus de Coton ou de Lin ont alors un froissage permanent, résistant au lavage.
La teinture Tie & Dye, procédé artisanal à l'origine, a été industrialisée grâce à un procédé « maison » qui garantit l'obtention d'un résultat conforme au procédé original.
Le bon rendu final de ces opérations est assuré par l'intervention manuelle d'un opérateur. Il est alors possible de parler de la « Signature » (le « Handwriting ») de l'opérateur.

La préparation des tissus au Foulard d'imprégnation, associée à la teinture au Foulard confèrent à MAT flexibilité et, en conséquence, réactivité, avantage indéniable en termes de délais de livraison.


Les tissus de Coton ou de Lin, ou en mélanges à majorité Coton ou Lin, teints au Foulard, peuvent être finis « Chintz permanent », une spécialité M A T.
Les tissus sont traités par calandrage pour la brillance, et l'application d'une résine polymérisée permet de garantir la permanence de la finition Chintz.
A partir de la finition Chintz, M A T est capable de réaliser des aspects froissés « Eclat de verre » et plissés « Fortuny », ou des aspects combinant froissage et plissage.
Froissé type « Eclat de verre », ou Froissé en long, type « Fortuny », ou la combinaison de ces deux froissages.

Procédés moins traditionnels mais rares :

  • La Flambeuse : M A T est une des rares entreprises d'Ennoblissement à posséder et utiliser une Flambeuse pour la préparation de certains tissus avant la Préparation proprement dite, et la Teinture.
    Le flambage des tissus permet l'élimination des fibrilles excédentaires à la surface des tissus, générées par l'action mécanique du tissage.
    La surface du tissu une fois fini aura un aspect net.
    Cette opération est essentielle dans le cadre d'une prestation réalisée sur des tissus à destination technique ou de l'industrie (contrecollage, laminage), ou de l'HabillemenUChemise haut de gamme.


  • L'Emerisage séquentiel, sur métier Vega : matériel unique en France, qui permet de réaliser un dessin sur la surface du tissu par émerisage.
    L'Emerisage au mouillé, sur métier Pumex : matériel unique en France qui permet l'émerisage de tissus de Coton, mais surtout de Lin sans casser les nœuds de tissage, pour obtenir un aspect « Vieilli ». Mais surtout, sur des tissus montés sur une Chaîne de Viscose, ce matériel permet d'obtenir un aspect Moleskine.

Améliorations technologiques & techniques :

Informatisation et automatisation.
La préparation des produits auxiliaires de teinture est automatisée, et, si la préparation des couleurs reste manuelle pour le mélange des poudres de colorants, l'ensemble est géré informatiquement par un système de GPAO développé par MAT.

De même, toute la chaîne de production, de l'entrée des tissus en écru jusqu'à l'expédition des tissus finis, en passant par la gestion des stocks de produits, est gérée par ce système de GPAO.

La polymériseuse Mathelin
La finition des tissus pour voiles à bateaux, réalisée sur la machine PRD.
Le développement du marché des voiles à bateaux a incité M A T à concevoir et installer en 2001 une machine dédiée à la finition des tissus pour voiles à bateaux : la PRD, ou Polymériseuse René Desseigne.
Cette machine conçue par et pour M A T par Monsieur René Desseigne, Directeur de l'usine à l'époque, a pour caractéristiques spécifiques originales une grande précision de réglages, assortie d'une très faible inertie de température.
La PRD permet l'enduction des tissus, leur passage en bains de résines, et la polymérisation immédiate, et la planéité des tissus.
Elle sert également pour les préparations des tissus pour voiles à bateaux, pour le préformage de ces tissus avant teinture.
Les traitements effectués sur la PRD sont totalement propres, à tel point que M A T peut préformer et stabiliser du tissu pour pansement médical sur cette même machine.

Etapes de fabrication :

L'ensemble des opérations de teintures et d'apprêts est complexe, mettant en cause l'intégrité physique des tissus traités, en enlevant de la matière ou en modifiant la structure des fibres.

La préparation

Flambage, imprégnations et lavages conditionnent les tissus pour une bonne teinture.

La teinture

La mise au point des coloris en laboratoire pour déterminer la bonne trichromie qui garantit la solidité des coloris â la lumière, aux lavages ménagers, aux frottements, et permet d'éviter les variations d'aspect du coloris sous différentes lumières (métamérie). Les opérations de teinture dans la préparation des colorants et des produits auxiliaires.

Les apprêts

Les traitements mécaniques ou chimiques qui donnent aux tissus leur aspect et leurs caractéristiques finals tout en respectant un équilibre entre l'état des tissus après teinture et les cahiers des charges des clients.